Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires


Accueil > Thèmes de recherche

Projets Transversaux


Projet STIC Mobilité (K. Hou et A. Quilliot)

Ce projet constitue le lieu d’interaction des trois axes autour de la problématique de la mobilité et permet ainsi de fédérer les activités du laboratoire dans le cadre du labex IMOBS3. L’activité menée ici, essentiellement dans le cadre du défi « services et systèmes de mobilité intelligente » du labex IMOBS3, s’est focalisée autour de la conception de modèles et d’outils décisionnels propres à permettre une intégration efficiente de nouvelles générations de véhicules ou d’infrastructures à l’intérieur de services et systèmes de mobilité opérationnels. Les actions mises en œuvre concernent les Véhicules Partagés, la Gestion de Données en Environnements Mobiles, l’Intelligence, Reconfigurabilité, et Adaptabilité des Chaînes Logistique, et la Planification et Logistique de soins à Domicile et ont donné lieu à plus de 10 thèses de Doctorat dont 7 financées par le labex IMOBS3 et le reste par d’autres programmes (FUI VIPAFLEET, PISI ECOTHER, ANR HOST et ATHENA, BRF Région, ..).

Projet STIC Vivant-Environnement (D. Hill et E. Mephu Nguifo)

Ce projet porte principalement sur l’intégration de la chaîne d’acquisition et d’exploitation des données environnementales qui va depuis le réseau de capteurs jusqu’à la mise en œuvre de processus prévisionnels, et sur la conception de nouveaux algorithmes et procédés d’extraction de connaissances pour les Sciences de la Vie. Les travaux sont réalisés essentiellement dans le cadre du labex ClerVolc et de la fédération de recherche en Environnement. Concernant les données environnementales, les travaux menés dans le cadre du labex ClerVolc concernent tant la collecte de données dans des environnements hostiles et distants des zones habitées, tels que des volcans, le suivi d’émanations gazeuses autour d’un édifice volcanique que la simulation des déformations d’édifices volcaniques en présence d’une fracture (partenariat avec le laboratoire mathématiques et le laboratoire Magma et Volcans de l’UBP) et la reconstruction d’images de gros édifices par tomographie à l’aide de muons atmosphériques et de simulations parallèles de type Monte Carlo (collaboration avec le laboratoire Magma et Volcans, l’Observatoire de Physique du Globe de Clermont-Ferrand et le Laboratoire de Physique Corpusculaire). Sur le volet Sciences de la Vie, des exemples de travaux concernent la conception de sondes oligonucléoditiques pour les puces à ADN et la bioinformatique en générale, s’appuyant sur un partenariat avec le Laboratoire LMGE (Microorganismes : Génome et Environnement) et le laboratoire LPC (Physique Corpusculaire), l’INRA et avec le CHU. Le problème de l’inférence de réseaux de gènes a également été étudié en partenariat avec le GDEC (Génétique, Diversité et Ecophysiologie des Céréales) de l’INRA de Crouël, (projet PIA BreedWheat). Par ailleurs, la problématique de génération de réseaux à partir de données fonctionnelles et protéomiques concernant la morphogénèse épithéliale a été étudiée dans le cadre du projet epiRES (financement région-FEDER, 2009-2011), en collaboration avec le GRED (Laboratoire de Génétique, Reproduction et Développement) de Clermont-Ferrand et The Gurdon Wellcome Trust Institute (University of Cambridge), et a conduit au développement de la plateforme DroPNet.

Projet Fabrication micro-électronique (S. Dauzère-Pérès)

Le projet transversal « Fabrication microélectronique » vise principalement à développer des travaux de recherche pour supporter la fabrication de semi-conducteurs en France et en Europe. Ces travaux s’intéressent à la définition et à la résolution de problématiques originales liées à la fabrication microélectronique, qui concernent les procédés industriels les plus complexes : plusieurs centaines de lots nécessitant plusieurs centaines d’opérations sur plusieurs centaines de machines de différents types avec plusieurs dizaines de paramètres à contrôler par machine. Les thèmes traités concernent l’ordonnancement de lots, le contrôle des procédés, l’échantillonnage de lots, la fouille de données, le transport automatisé, la gestion de qualifications, etc.

Une originalité de ce projet transversal est de s’appuyer sur des collaborations industrielles fortes, principalement avec STMicroelectronics (sites de Crolles et de Rousset) et Soitec, qui s’inscrivent dans la durée. Ces collaborations ont permis de travailler sur des problèmes originaux avec des données réelles. Les contributions sont ainsi pertinentes sur les plans scientifique et industriel. Les travaux menés ont conduit à un nombre significatif de publications et de réalisations industrielles. Des éléments clés des relations avec l’environnement industriel sont listés ci-dessous :
• Journées d’échange trimestrielles avec les sites de Crolles et de Rousset de STMicroelectronics (la 36ème journée a eu lieu en Mars 2015),
• 10 thèses en convention CIFRE depuis 2011 (8 avec STMicroelectronics, 1 avec Soitec et 1 avec Nexcis),
• Partenaire académique privilégié dans des projets nationaux et européens.