Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires


Accueil > Actualités > Séminaires > Archives Séminaires

Séminaires passés 2017-2018


Raphael COUTURIER - Institut FEMTO-ST (Franche-Comté Electronique Mécanique Thermique et Optique – Sciences et Technologies, UMR 6174, Université de Franche-Comté (UFC)

Filtrage d’images sur GPU


Jeudi 26 avril 2018 - 10 h 00 - Salle du conseil - Bâtiment ISIMA

Possibilité de visioconférence

Les GPUs permettent d’accélérer de nombreux calculs pour de nombreux domaines d’applications. Cet exposé présentera 2 implémentations d’algorithmes de filtrage d’images sur GPUs : le filtre median et les convolutions.
Dans une première partie, nous expliquerons rapidement les différences d’architectures entre un CPU et un GPU. Puis nous verrons quelles sont les différences de programmation, avant de nous concentrer sur les résultats que l’on peut obtenir sur GPU pour ces deux filtres.

Dans une seconde partie, nous présentations plus en détail quelles sont les techniques pour pouvoir obtenir de tels résultats. Il s’agit d’utiliser les registres au maximum et afin d’exploiter les performantes des GPU au maximum, nous utilisons un générateur de code car un humain ne peut pas écrire des codes si complexes.

Giorgio LUCARELLI (ATER à l’ENSIMAG Grenoble)

A primal-dual approach for online scheduling with resource augmentation


Jeudi 29 mars 2018 - 13 h 00 - Salle du conseil - Bâtiment ISIMA

Possibilité de visioconférence

A well-identified issue in algorithms and, in particular, in online computation is the weakness of the worst case paradigm. Several more accurate models have been proposed in the direction of eliminating this weakness. Resource augmentation is one of these models which has been successfully used for providing theoretical evidence for several heuristics in scheduling with good performance in practice. According to it, the algorithm is applied to a more powerful environment than that of the adversary. Several types of resource augmentation for scheduling problems have been proposed up to now, including speed augmentation, machine augmentation and more recently rejection. In this context, we propose algorithms for online scheduling problems for minimizing variations of the total weighted flow time objective based on mathematical programming and a primal-dual scheme.

Shu XU (Contractuel LIMOS - Projet Recherche-Action : Canne blanche intelligente)

Séminaire annulé

Project-based Programming Education


Jeudi 22 mars 2018 - 13 h 00 - Salle du conseil - Bâtiment ISIMA

Possibilité de visioconférence

Our aim is to find cheap and good education. We cooperate with the
professors of the Wuhan University and the engineers of NetEase,
Tencent. We have developed a series of courses, they are very
different from the traditional courses.The results are very good in
small range test. Its design is not based on knowledge points, but
base on project. There is a close link between projects, the students
can learn themselves quickly through these projects.

Alexandre VIGNY (Doctorant à l’Université Paris Diderot et ENS Cachan)

Énumération des requêtes du premier ordre et graphes nulle part denses


Jeudi 15 mars 2018 - 13 h 00 - Salle du conseil - Bâtiment ISIMA

Possibilité de visioconférence

Étant donné une requêtes q et une base de données D on souhaite calculer q(D), l’ensemble des solutions pour q sur D. Cela peut être la liste des trains allant de Paris à Clermont le 15 mars, les numéros de téléphone de tous les Dupont habitant à Paris, etc.
Le problème est que la taille de cet ensemble peut être titanesque, parfois supérieur a la taille de la base de données elle même. Par exemple le nombre de panier qu’on peux remplir avec 10€ dans un magasin peut être bien plus grand que le nombre d’articles du magasin.

Calculer l’ensemble de solutions n’est donc pas toujours réalisable. À la place, on se propose de calculer les solutions une par une, en minimisant le temps d’attente entre la production de deux solutions consécutive (le délai). Idéalement on souhaiterais que le délai soit constant (ne dépende pas de la taille de la base de donnée).
Malheureusement, de tels algorithmes ne peuvent pas exister dans le cas général. On s’intéresse alors à certaines restrictions sur les bases de données qui permettent une énumération efficace. ex : graphes de degré borné, arbres, graphes planaires etc ...

Dans la première partie de l’exposé on perlera d’algorithmes d’énumération avec divers exemples. Je présenterais également des résultats voisins pour situer nos récents travaux dans le paysage actuel.

Dans la seconde partie, on rentrera plus dans les détails de nos résultats. Je parlerais plus précisément de ces graphes nulle part dense avec les différentes définitions et des exemples. Je parlerais aussi plus en détail des parts les plus importantes de notre algorithme.

Jean-Paul DOIGNON (Professeur émérite Université Libre de Bruxelles)

A short survey of learning spaces, with pending problems


Jeudi 15 mars 2018 - 14 h 30 - Salle A113 - Bâtiment ISIMA

The design of a computer system for the assessment of knowledge in a particular domain (for instance, algebra in high-school) requires a conceptual framework. Together with Jean-Claude Falmagne (University of Irvine, California), we have defined and investigated learning spaces to this aim. Learning spaces underly the on-line system aleks, now used by millions of users every year. A learning space captures the various states of knowledge in a class of (potential) students. The states form a collection of subsets of the given finite set of items, the domain. Pedagogically motivated requirements restrict the possible collections of subsets. It turns out that equivalent axioms characterize convex geometries, also known as antimatroids (Jamison, 1980 ; Edelman and Jamison, 1985). Because of their appearance in various mathematical disciplines, the resulting structures have generated a variety of results as well as problems. We first review some questions of a combinatorial nature. Because learning spaces generalize partially ordered sets, we might be tempted to generalize concepts and questions on posets (which we do for a few examples). Next, we indicate which abstract groups appear as the automorphism group of some (affine) learning space. There is also the question of how (efficiently ?) encode a learning space in a computer. Other problems assume that the number m of items in the domain is given. What is then the size of a largest base ? How many different learning spaces are there on m items ? If time permits, we also present problems about the basic local independence model, a probabilistic model based on learning spaces and akin to latent class models. We are particularly interested in understanding how much the parameter values are identifiable from the observed assessements.

Michaël RAO (Chargé de recherche CNRS au LIP, ENS de Lyon, équipe MC2)

Recherche exhaustive des pentagones convexes pavant le plan


Jeudi 8 mars 2018 - 14 h 00 - Amphi Bruno Garcia - Bâtiment ISIMA

Quand on cherche à caractériser les formes convexes pouvant paver le plan (en s’autorisant les rotations et miroirs), seul le cas des pentagones restait ouvert. De 1918 à 2015, 15 différents types de pentagones pouvant paver le plan ont été découverts. Je présente une recherche exhaustive de tous les pentagones convexes pavant le plan, qui permet de clore cette question. La preuve se sépare en deux parties : la première montre, en utilisant la compacité, qu’on peut se limiter à un ensemble de 371 familles, et la seconde est une recherche exhaustive informatisée, pour chacune des 371 familles, qui ne trouve aucun nouveau type de pentagones que les 15 types connus.

Eric RIVALS (DR CNRS - LIRMM, Montpellier)

Séminaire annulé, reporté à une date ultérieure.

Superchaînes : graphes, algorithmes gloutons et assemblage.


Jeudi 1er mars 2018 - 13h 00 - Salle de conseil - Bâtiment ISIMA

Possibilité de visioconférence


L’assemblage de séquences génomiques commence par le calcul de superchaines qui forment les /contigs/ à partir des lectures sorties des appareil de séquençage. Ce calcul procède par fusion de lectures selon leur chevauchement.
Une superchaîne d’un ensemble de mots est une chaîne de caractères qui contient tous les mots en entrée comme sous-chaîne. On construit des superchaînes par fusion de mots en utilisant leurs chevauchements. Par exemple, pour l’ensemble abba, baabb, aba , on fusionne baabb et abba en baabba, puis on fusionne ce dernier avec aba, pour obtenir baabbaba, qui est une superchaîne de l’ensemble de départ. On abordera la question du calcul de la plus courte superchaîne d’un ensemble de mots, une de ses variantes et les graphes qui permettent de la modéliser. J’introduirai les questions de superchaines ainsi qu’un nouveau graphe pour représenter les chevauchements utiles pour construire les superchaines. Je montrerai comment construire ce graphe en limitant l’espace et le temps nécessaires. Je terminerai en expliquant comment les applications de nouveaux graphes peuvent être plus performants que les standards du domaine, que sont les outils SPAdes ou IDBA, qui réalisent un assemblage grâce à de multiples graphes de De Bruijn.


- Marthe BONAMY (chercheuse CNRS - LABRI à Bordeaux)

Reconfiguration combinatoire


Jeudi 22 février 2018 - 13 h 00 - Salle du conseil - Bâtiment ISIMA

Possibilité de visioconférence

Reconfigurer une solution d’un problème donné, c’est lui appliquer des opérations élémentaires successives sans quitter l’espace des solutions. Un tel besoin apparaît naturellement dans des situations dynamiques où une solution donnée est déjà en place et doit être modifiée, sans qu’une rupture de service puisse être envisagée. Plusieurs grandes questions sont étudiées : quelles opérations élémentaires garantissent que toute autre solution peut être ainsi atteinte ? À opérations fixées, quelle est la complexité de décider si une autre solution donnée peut être atteinte ? Que dire du nombre d’opérations nécessaires pour cela ?
Dans cet exposé, nous discuterons de divers résultats positifs et négatifs autour de problèmes de graphes.


- Frederic ANDRES, National Institut of Informatics - Tokyo - Japan

The Cooking Recipe Benchmark Initiative : Cross-disciplinary Challenges from Big Data and LOD, to IOT and BlockChain


Jeudi 11 janvier 2018 - 13 h 00 - Salle du Conseil - Bâtiment ISIMA

Possibilité de visio-conférences

The talk will overview the CRWB (Cooking Recipes Without Border) benchmark initiative dedicated to the evaluation of new algorithms and technologies for cooking recipe recommendation, access, and exploration. The talk will point out the challenges from Big Data and Linked Open Data services to IOT and BlockChain. In addition, this benchmark initiative offers tasks to the research community that are related to human and social aspects of cooking recipe and healthy eating decision-making.

Biography
Dr. Hab. Frederic Andres received his Ph.D. in Information systems from the University of Paris VI "Pierre et Marie Curie" in 1993 and his Dr. Habilitation in Informatics from the University of Nantes in 2000. Dr. Frederic Andres has been associate professor in the Digital Content and Media Sciences Research Division of the National Institute of Informatics (NII) in Tokyo, Japan since 2000 and of Sokendai (Tokyo) since 2002.
He is author of more than 150 papers on international journals, books and conferences. His main research areas of interest includes several topics such as collective intelligence-based community management, early warning management, pedagogy and didactic web-based e-learning and cooking recipe computing.


- Nadjia KARA, enseignante-chercheuse au département de génie logiciel et TI de l’École de Technologie Supérieure de l’Université du Québec.

Quelques problématiques de recherche menées à l’École de Technologie Supérieure de l’Université du Québec.


Jeudi 14 décembre 2017 - 13 h 00 - Salle du Conseil - Bâtiment ISIMA

Depuis la création de l’Internet, les technologies de communication n’ont pas cessé d’évoluer. D’une part, les systèmes de communication sont de plus en plus complexes, et font intervenir des dispositifs et des environnements de développement variés. D’autre part, les exigences de l’industrie sont nombreuses. Parmi ces exigences, nous pouvons lister le développement de systèmes de communication et de gestion autonomes, le support d’une mise à l’échelle efficace des systèmes, et la pratique de l’intégration continue. Une telle évolution soulève de nouvelles problématiques reliées au développement, au déploiement et à l’évolution des applications. Elle nécessite de nouvelles méthodes de développement, de test, de déploiement et de maintenance qui tiennent compte des contraintes liées aux dispositifs utilisés et à leur environnement.

Dans le cadre de ce séminaire, la professeure Nadjia Kara présentera des exemples de solutions aux problématiques reliées aux technologies de virtualisation mobile Multi-persona. Le concept de Multi-persona permet d’offrir deux ou plusieurs environnements utilisateur indépendants sur un seul terminal mobile. Le développement d’un tel environnement de communication exige des stratégies efficaces de gestion de multi-persona. Pour atteindre cet objectif, des solutions basées sur l’infonuagique mobile sont proposées. Notamment, 1) un outil de profilage pour la surveillance du terminal mobile, du réseau et des applications hébergées par le terminal ; 2) des techniques d’optimisation génériques, adaptables et légères pour la gestion des ressources et des performances du terminal ; 3) des méthodes proactives avec des stratégies de gestion avancées ; 4) des algorithmes efficaces de détection automatique des meilleures politiques de gestion à adopter par le terminal mobile. Un prototype a été développé pour évaluer les stratégies proposées. De nombreuses expériences ont été menées et les résultats ont prouvé l’efficacité des solutions proposées.


- Mme Megumi KANEKO, Associate Professor - NII, Tokyo, Japon

Spectrum and Energy Efficient Wireless Communications for Future 5G/IoT Systems


Jeudi 16 novembre 2017 - 13 h 00 - Amphi Bruno Garcia - Bâtiment ISIMA

With 50 billion Internet-of-Things (IoT) devices foreseen for the 2020s, an exponential growth in the amount of mobile data traffic is expected, while the available spectral resource is severely limited. To face this problem, future wireless access networks, in particular Fifth Generation (5G) systems are currently under intensive research worldwide. I am mainly investigating the design of radio resource allocation and interference management technologies enabling high spectral and energy efficiency, for a wide range of wireless systems such as Small Cell Networks, Cloud Radio Access Networks (CRAN) and IoT/Wireless Sensor Networks (WSN).
In this talk, I will focus on our recent works on spectrally-efficient radio access schemes for RFID and Energy Harvesting (EH) WSNs, which are crucial to support the upcoming expansion of IoT mobile data traffic. Our proposed algorithms leverage on Compressed Sensing (CS) theory given the sparsity of the set of active sensors, but also on the emerging approach of Graph Signal Processing (GSP) given the spatial "smoothness" inherent to the sensed physical data. Simulation results show that our proposed schemes can achieve very low signal reconstruction errors and outperform conventional schemes.

Selected References :
[1] M. Kaneko, G. Cheung, W.T. Su and C.W. Lin, “Graph-based Joint Signal/Power Restoration for Energy Harvesting Wireless Sensor Networks”, IEEE Globecom, Dec. 2017
[2] M. Kaneko, “Throughput Analysis of CSMA With Imperfect Collision Detection in Full Duplex-Enabled WLAN”, in IEEE Wireless Communication Letters, vol.6, no.4, pp.490-493, Aug. 2017
[3] M. Kaneko, T. Nakano, K. Hayashi, T. Kamenosono and H. Sakai, “Distributed Resource Allocation with Local CSI Overhearing and Scheduling Prediction for OFDMA Heterogeneous Networks”, in IEEE Transactions on Vehicular Technology, vol.66, no.2, pp.1186-1199, Feb. 2017
[4] M. Kaneko, W. Hu, K. Hayashi and H. Sakai, "Compressed Sensing-Based Tag Identification Protocol for a Passive RFID System", in IEEE Communication Letters, vol.18, no. 11, pp. 2023-2026, Nov. 2014


- Jean-Yves BEZIAU, Université Fédérale de Rio de Janeiro, Brésil - Chercheur invité de l’Ecole Normale Supérieure, Paris

La logique universelle : une nouvelle perspective pour la recherche en logique


Jeudi 26 octobre 2017 - 13 h 30 - Salle du Conseil - Bâtiment ISIMA

Je commencerai par faire des considérations générales sur la nature de la logique, en faisant notamment la distinction entre la logique en tant que raisonnement et la logique en tant que théorie du raisonnement. Je discuterai ensuite de la nature de la logique moderne qui s’est développée dans une double perspective : comme théorie mathématisée du raisonnement et comme théorie du raisonnement mathématique. Je présenterai les différentes orientations de la logique moderne : théorie des ensembles, théorie de la démonstration, théorie de la récursion, théorie des modèles. J’expliquerai ensuite l’idée de la logique universelle, une théorie inspirée de l’algèbre universelle au sens où il ne s’agit pas d’un système particulier mais de l’étude d’une classe de sytèmes : l’ensemble des logiques existantes et possibles.

Références
J.-Y.Béziau, Recherches sur la logique universelle, Doctorat de logique et fondements de l’informatique, Département de Mathématiques, Université de Paris 7, 1995.
J.-Y.Béziau, "Logic is not logic", Abstracta 6 (2010), pp.73-102.
http://www.abstracta.pro.br/english/journal/Volume6Number1/06.pdf
J.-Y.Béziau, "13 Questions about universal logic", Bulletin of the Section of Logic, 35 (2006), pp.133-150.
http://www.jyb-logic.org/Universallogic13-bsl-sept.pdf


- Guillaume VERNAT - Société COFFREO

Flux, services et données.


Jeudi 19 octobre 2017 - 13 h 00 - Salle du Conseil - Bâtiment ISIMA

"Coffreo est un acteur majeur de la dématérialisation RH, spécialisé dans les métiers ou le salarié a beaucoup de contrats (intérim, intermittence du spectacle, sécurité ...).
Dans ce contexte, Coffreo va gérer l’ensemble des opérations pour faciliter le traitement de ces documents RH, intégrant la signature numérique et le stockage à valeur probatoire.
Cette gestion des flux est renforcée par une offre de services pour faciliter les relations entre les employeurs et les salariés : applications et valorisation des données.
L’ensemble de ces opérations contribuent à sécuriser le parcours professionnel du salarié."


- M. Julien Ah-Pine de Lyon2 (laboratoire ERIC) - L’Analyse Relationnelle Mathématique et ses applications en aide multicritère à la décision et en classification automatique

Jeudi 28 septembre 2017 - 13 h 00 - Salle du conseil - Bâtiment ISIMA

Possibilité de visio-conférence

L’Analyse Relationnelle Mathématique (ARM) est une approche développée par J.F. Marcotorchino et P. Michaud à la fin des années 70 et qui s’inspire des travaux de Condorcet en théorie des votes. Elle propose un cadre formel pour l’étude de l’association et de l’agrégation de relations binaires telles que les relations de préférences, les relations d’équivalence... et fait intervenir des outils de la théorie des graphes, des statistiques et de l’optimisation. L’étude des relations d’ordre trouve des applications en statistiques non paramétriques (tau de Kendall, ...) et en aide multicritère à la décision (agrégation des préférences, ordres médians, ...). Tandis que l’étude des relations d’équivalence trouve des applications en statistiques des contingences (coefficient de Rand, Chi-deux, ...) et en classification automatique (correlation clustering, algorithme sans fixation du nombre de clusters,...).
Dans cet exposé, nous présentons les principaux fondements et résultats théoriques de l’ARM en aide multicritère à la décision et en classification automatique. Puis, nous présentons des extensions de ces modèles classiques au cas des relations d’ordre d’intervalle d’une part et au cas des relations binaires sur deux ensembles distincts d’autre part. Dans le cadre de ce dernier point, l’ARM donne des fondements relationnels au problème de la classification croisée dans la mesure où nous montrons que la relation binaire recherchée est celle d’une bijection.