Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires


Accueil > Actualités > Séminaires > Archives Séminaires

Séminaires passés 2017-2018


- Frederic ANDRES, National Institut of Informatics - Tokyo - Japan

The Cooking Recipe Benchmark Initiative : Cross-disciplinary Challenges from Big Data and LOD, to IOT and BlockChain


Jeudi 11 janvier 2018 - 13 h 00 - Salle du Conseil - Bâtiment ISIMA

Possibilité de visio-conférences

The talk will overview the CRWB (Cooking Recipes Without Border) benchmark initiative dedicated to the evaluation of new algorithms and technologies for cooking recipe recommendation, access, and exploration. The talk will point out the challenges from Big Data and Linked Open Data services to IOT and BlockChain. In addition, this benchmark initiative offers tasks to the research community that are related to human and social aspects of cooking recipe and healthy eating decision-making.

Biography
Dr. Hab. Frederic Andres received his Ph.D. in Information systems from the University of Paris VI "Pierre et Marie Curie" in 1993 and his Dr. Habilitation in Informatics from the University of Nantes in 2000. Dr. Frederic Andres has been associate professor in the Digital Content and Media Sciences Research Division of the National Institute of Informatics (NII) in Tokyo, Japan since 2000 and of Sokendai (Tokyo) since 2002.
He is author of more than 150 papers on international journals, books and conferences. His main research areas of interest includes several topics such as collective intelligence-based community management, early warning management, pedagogy and didactic web-based e-learning and cooking recipe computing.


- Nadjia KARA, enseignante-chercheuse au département de génie logiciel et TI de l’École de Technologie Supérieure de l’Université du Québec.

Quelques problématiques de recherche menées à l’École de Technologie Supérieure de l’Université du Québec.


Jeudi 14 décembre 2017 - 13 h 00 - Salle du Conseil - Bâtiment ISIMA

Depuis la création de l’Internet, les technologies de communication n’ont pas cessé d’évoluer. D’une part, les systèmes de communication sont de plus en plus complexes, et font intervenir des dispositifs et des environnements de développement variés. D’autre part, les exigences de l’industrie sont nombreuses. Parmi ces exigences, nous pouvons lister le développement de systèmes de communication et de gestion autonomes, le support d’une mise à l’échelle efficace des systèmes, et la pratique de l’intégration continue. Une telle évolution soulève de nouvelles problématiques reliées au développement, au déploiement et à l’évolution des applications. Elle nécessite de nouvelles méthodes de développement, de test, de déploiement et de maintenance qui tiennent compte des contraintes liées aux dispositifs utilisés et à leur environnement.

Dans le cadre de ce séminaire, la professeure Nadjia Kara présentera des exemples de solutions aux problématiques reliées aux technologies de virtualisation mobile Multi-persona. Le concept de Multi-persona permet d’offrir deux ou plusieurs environnements utilisateur indépendants sur un seul terminal mobile. Le développement d’un tel environnement de communication exige des stratégies efficaces de gestion de multi-persona. Pour atteindre cet objectif, des solutions basées sur l’infonuagique mobile sont proposées. Notamment, 1) un outil de profilage pour la surveillance du terminal mobile, du réseau et des applications hébergées par le terminal ; 2) des techniques d’optimisation génériques, adaptables et légères pour la gestion des ressources et des performances du terminal ; 3) des méthodes proactives avec des stratégies de gestion avancées ; 4) des algorithmes efficaces de détection automatique des meilleures politiques de gestion à adopter par le terminal mobile. Un prototype a été développé pour évaluer les stratégies proposées. De nombreuses expériences ont été menées et les résultats ont prouvé l’efficacité des solutions proposées.


- Mme Megumi KANEKO, Associate Professor - NII, Tokyo, Japon

Spectrum and Energy Efficient Wireless Communications for Future 5G/IoT Systems


Jeudi 16 novembre 2017 - 13 h 00 - Amphi Bruno Garcia - Bâtiment ISIMA

With 50 billion Internet-of-Things (IoT) devices foreseen for the 2020s, an exponential growth in the amount of mobile data traffic is expected, while the available spectral resource is severely limited. To face this problem, future wireless access networks, in particular Fifth Generation (5G) systems are currently under intensive research worldwide. I am mainly investigating the design of radio resource allocation and interference management technologies enabling high spectral and energy efficiency, for a wide range of wireless systems such as Small Cell Networks, Cloud Radio Access Networks (CRAN) and IoT/Wireless Sensor Networks (WSN).
In this talk, I will focus on our recent works on spectrally-efficient radio access schemes for RFID and Energy Harvesting (EH) WSNs, which are crucial to support the upcoming expansion of IoT mobile data traffic. Our proposed algorithms leverage on Compressed Sensing (CS) theory given the sparsity of the set of active sensors, but also on the emerging approach of Graph Signal Processing (GSP) given the spatial "smoothness" inherent to the sensed physical data. Simulation results show that our proposed schemes can achieve very low signal reconstruction errors and outperform conventional schemes.

Selected References :
[1] M. Kaneko, G. Cheung, W.T. Su and C.W. Lin, “Graph-based Joint Signal/Power Restoration for Energy Harvesting Wireless Sensor Networks”, IEEE Globecom, Dec. 2017
[2] M. Kaneko, “Throughput Analysis of CSMA With Imperfect Collision Detection in Full Duplex-Enabled WLAN”, in IEEE Wireless Communication Letters, vol.6, no.4, pp.490-493, Aug. 2017
[3] M. Kaneko, T. Nakano, K. Hayashi, T. Kamenosono and H. Sakai, “Distributed Resource Allocation with Local CSI Overhearing and Scheduling Prediction for OFDMA Heterogeneous Networks”, in IEEE Transactions on Vehicular Technology, vol.66, no.2, pp.1186-1199, Feb. 2017
[4] M. Kaneko, W. Hu, K. Hayashi and H. Sakai, "Compressed Sensing-Based Tag Identification Protocol for a Passive RFID System", in IEEE Communication Letters, vol.18, no. 11, pp. 2023-2026, Nov. 2014


- Jean-Yves BEZIAU, Université Fédérale de Rio de Janeiro, Brésil - Chercheur invité de l’Ecole Normale Supérieure, Paris

La logique universelle : une nouvelle perspective pour la recherche en logique


Jeudi 26 octobre 2017 - 13 h 30 - Salle du Conseil - Bâtiment ISIMA

Je commencerai par faire des considérations générales sur la nature de la logique, en faisant notamment la distinction entre la logique en tant que raisonnement et la logique en tant que théorie du raisonnement. Je discuterai ensuite de la nature de la logique moderne qui s’est développée dans une double perspective : comme théorie mathématisée du raisonnement et comme théorie du raisonnement mathématique. Je présenterai les différentes orientations de la logique moderne : théorie des ensembles, théorie de la démonstration, théorie de la récursion, théorie des modèles. J’expliquerai ensuite l’idée de la logique universelle, une théorie inspirée de l’algèbre universelle au sens où il ne s’agit pas d’un système particulier mais de l’étude d’une classe de sytèmes : l’ensemble des logiques existantes et possibles.

Références
J.-Y.Béziau, Recherches sur la logique universelle, Doctorat de logique et fondements de l’informatique, Département de Mathématiques, Université de Paris 7, 1995.
J.-Y.Béziau, "Logic is not logic", Abstracta 6 (2010), pp.73-102.
http://www.abstracta.pro.br/english/journal/Volume6Number1/06.pdf
J.-Y.Béziau, "13 Questions about universal logic", Bulletin of the Section of Logic, 35 (2006), pp.133-150.
http://www.jyb-logic.org/Universallogic13-bsl-sept.pdf


- Guillaume VERNAT - Société COFFREO

Flux, services et données.


Jeudi 19 octobre 2017 - 13 h 00 - Salle du Conseil - Bâtiment ISIMA

"Coffreo est un acteur majeur de la dématérialisation RH, spécialisé dans les métiers ou le salarié a beaucoup de contrats (intérim, intermittence du spectacle, sécurité ...).
Dans ce contexte, Coffreo va gérer l’ensemble des opérations pour faciliter le traitement de ces documents RH, intégrant la signature numérique et le stockage à valeur probatoire.
Cette gestion des flux est renforcée par une offre de services pour faciliter les relations entre les employeurs et les salariés : applications et valorisation des données.
L’ensemble de ces opérations contribuent à sécuriser le parcours professionnel du salarié."


- M. Julien Ah-Pine de Lyon2 (laboratoire ERIC) - L’Analyse Relationnelle Mathématique et ses applications en aide multicritère à la décision et en classification automatique

Jeudi 28 septembre 2017 - 13 h 00 - Salle du conseil - Bâtiment ISIMA

Possibilité de visio-conférence

L’Analyse Relationnelle Mathématique (ARM) est une approche développée par J.F. Marcotorchino et P. Michaud à la fin des années 70 et qui s’inspire des travaux de Condorcet en théorie des votes. Elle propose un cadre formel pour l’étude de l’association et de l’agrégation de relations binaires telles que les relations de préférences, les relations d’équivalence... et fait intervenir des outils de la théorie des graphes, des statistiques et de l’optimisation. L’étude des relations d’ordre trouve des applications en statistiques non paramétriques (tau de Kendall, ...) et en aide multicritère à la décision (agrégation des préférences, ordres médians, ...). Tandis que l’étude des relations d’équivalence trouve des applications en statistiques des contingences (coefficient de Rand, Chi-deux, ...) et en classification automatique (correlation clustering, algorithme sans fixation du nombre de clusters,...).
Dans cet exposé, nous présentons les principaux fondements et résultats théoriques de l’ARM en aide multicritère à la décision et en classification automatique. Puis, nous présentons des extensions de ces modèles classiques au cas des relations d’ordre d’intervalle d’une part et au cas des relations binaires sur deux ensembles distincts d’autre part. Dans le cadre de ce dernier point, l’ARM donne des fondements relationnels au problème de la classification croisée dans la mesure où nous montrons que la relation binaire recherchée est celle d’une bijection.