Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires


Accueil > Publications > Thèses > Archives Thèses > Thèses 2013 - 2014

GRISSA Dhouah


Étude comportementale des mesures d’intérêt d’extraction de connaissances

Lundi 2 décembre 2013 - 13 h 30 - Salle A102 - ISIMA

Résumé :

La recherche de règles d’association intéressantes est un domaine important et actif en fouille de données. Puisque les algorithmes utilisés en extraction de connaissances à partir de données (ECD), ont tendance à générer un nombre important de règles, il est difficile à l’utilisateur de sélectionner par lui-même les connaissances réellement intéressantes. Pour répondre à ce problème, un post-filtrage automatique des règles s’avère essentiel pour réduire fortement leur nombre. D’où la proposition de nombreuses mesures d’intérêt dans la littérature, parmi lesquelles l’utilisateur est supposé choisir celle qui est la plus appropriée à ses objectifs. Comme l’intérêt dépend à la fois des préférences de l’utilisateur et des données, les mesures ont été répertoriées en deux catégories : les mesures subjectives (orientées utilisateur) et les mesures objectives (orientées données). Nous nous focalisons sur l’étude des mesures objectives. Néanmoins, il existe une pléthore de mesures objectives dans la littérature, ce qui ne facilite pas le ou les choix de l’utilisateur. Ainsi, notre objectif est d’aider l’utilisateur, dans sa problématique de sélection de mesures objectives, par une approche par catégorisation.

La thèse développe deux approches pour assister l’utilisateur dans sa problématique de choix de mesures objectives :

(1) étude formelle suite à la définition d’un ensemble de propriétés de mesures qui conduisent à une bonne évaluation de celles-ci ;

(2) étude expérimentale du comportement des différentes mesures d’intérêt à partir du point de vue d’analyse de données.

Pour ce qui concerne la première approche, nous réalisons une étude théorique approfondie d’un grand nombre de mesures selon plusieurs propriétés formelles. Pour ce faire, nous proposons tout d’abord une formalisation de ces propriétés afin de lever toute ambiguïté sur celles-ci. Ensuite, nous étudions, pour différentes mesures d’intérêt objectives, la présence ou l’absence de propriétés caractéristiques appropriées. L’évaluation des mesures est alors un point de départ pour une catégorisation de celle-ci. Différentes méthodes de classification ont été appliquées : (i) méthodes sans recouvrement (CAH et k-moyennes) qui permettent l’obtention de groupes de mesures disjoints, (ii) méthode avec recouvrement (analyse factorielle booléenne) qui permet d’obtenir des groupes de mesures qui se chevauchent. Pour ce qui concerne la seconde approche, nous proposons une étude empirique du comportement d’une soixantaine de mesures sur des jeux de données de nature différente. Ainsi, nous proposons une méthodologie expérimentale, où nous cherchons à identifier les groupes de mesures qui possèdent, empiriquement, un comportement semblable. Nous effectuons par la suite une confrontation avec les deux résultats de classification, formel et empirique dans le but de valider et mettre en valeur notre première approche.

Les deux approches sont complémentaires, dans l’optique d’aider l’utilisateur à effectuer le bon choix de la mesure d’intérêt adaptée à son application.

Mots clés :
Extraction de Connaissances à partir des Données (ECD) ; mesures d’intérêt ; propriétés formelles ; règles d’association ; classification non supervisée ; analyse factorielle booléenne.

Jury :
Dr. Amel BORGI :Université Tunis-El Manar, Rapporteur
Pr. Jean DIATTA : Université de la Réunion, Rapporteur
Pr. Richard EMILION : Université d’Orléans, Examinateur
Pr. Mohamed MOHSEN GAMMOUDI : Université de Mannouba, Examinateur
Pr. Sadok BEN YAHIA : Université Tunis-El Manar, Directeur de thèse
Pr. Engelbert MEPHU NGUIFO : Université Blaise-Pascal, Directeur de thèse
Dr. Sylvie GUILLAUME : Université d’Auvergne Co-encadrant